top of page

C'est reparti!

Dans le rush de la fin des vacances (qui ont été bien courtes), les courses de dernière minute (oui je sais j'aurai du mieux m'organiser), la rentrée des petits (plus si petits que ça), l'installation de la plus grande en étude (ah ben non finalement elle reste dans le nid), il me faut trouver du temps pour respirer.


L'année dernière je l'avais pourtant juré. Plus organisée, plus sereine, moins contrainte, ma reprise serait plus douce.

Que néni! Prise dans la frénésie comme tout le monde, il y a comme un parfum de fatigue, d'agacement et de frustration de ne pas avoir su faire différemment.


Et moi dans tout ça? (oui, j'ai un coté Caliméro. Référence que les moins de 20 ans...)


Et si je reprenais les choses en main?


On se pose, et on respire.


  1. La gestion de la famille: tous des grands maintenant, on fait grandir l'autonomie et les responsabilités. Je suis maman et je prépare de futurs adultes, Je ne suis pas Wonderwoman (mince alors, moi qui me rêvais en tenue chamarrée moulante). On s'enlève la culpabilité de ne pas être omniprésente, omnisciente, omnipotente, le rôle est déjà pris. Un calendrier partagée: répartition des tâches ménagères, un planning des repas de la semaine, des activités de chacun et la charge mentale commence à diminuer.

  2. La gestion de notre alimentation: plus de fruits et légumes (jus et soupes maison, alors vous êtes contents les enfants?), des repas du soir qui amènent ce que la cantine du midi n'apporte pas. (c'est moi ou on fait un collectif de parents pour se plaindre de la qualité de ce que nos enfants n'osent pas manger à l'école? En réflexion), une alimentation anti-inflammatoire pour ma thyroïde qui fait encore des siennes, sans perdre le plaisir de manger qui nous caractérise. (compatible or not compatible?)

  3. La gestion de nos activités physiques: En bonne maman efficace, je me dois de veiller à ce que "Mens sana in corpore sano" soit appliqué. (On avait dit zéro culpabilité, essaye encore!), L'État offre des bons pour inscrire les enfants dans des clubs sportifs, il faut scruter les portes ouvertes dans les associations de la ville pour en profiter. La salle de sport me fait de l'oeil, je dois faire du cardio pour aider mon hypothyroïdie. (moi qui trouvais que la vie de mompreneuse était déjà du cardio... échec!)

  4. La gestion de mes activités professionnelles: 3ème année d'activité de mompreneuse, je confirme, le fonctionnariat ce n'est plus pour moi. Mon catalogue de services est diversifié et à mon image, j'en suis plutôt fière (Diantre où est donc passé mon syndrome de l'imposteur!). Yapluka ilfaucon: communiquer et commercialiser, se vendre quoi, et ça je ne sais pas... Mais j'apprends (oui les Wonderwomen sont perfectibles, ça leur donne une part d'humanité)

Et bien voilà, après une petite séance de Inhale, Exhale et brainstorming organisationnel, me voilà prête à pousser les portes de mon cabinet et des entreprises pour un nouveau semestre.


Souhaitez moi bonne chance!






38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page